Petit forum test pour le forum de Story !

" Akira "
avatar
Messages : 312
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 20
Framboise
Who am i !

Dossier
Race: Nightëel
Pourvoir(s) acquis ou de naissance ?: Acquis bien entendu ça ne serait pas marrant sinon.

Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches.

MessageSujet: Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches. Dim 28 Déc - 0:15


Zinovia Gousliakov






Surnom :: Zino
Âge :: 18 ans.
Groupe :: Elève
Origines :: Russe
Malédiction :: Communique avec les peluches
Particularité :: Ici
Intelligente
Trop directe
Qualité
Vava :: Yuzuriha Inori
Pseudo :: Ici
DC ? :: Ristu O'Hara et Kim So Youn.

Apparence

Belle ou moche ? Trop grosse ou trop mince ? Jamais personne ne décrira Zinovia de la même façon, même elle elle ne se décrira pas tout le temps de la même façon. Elle se retrouve toujours un défaut ou encore elle ne sait pas quoi dire d'elle. Zinovia n'est pas très grande pour son âge. Elle mesure dans le un mètre soixante-cinq. Elle ne se plaint jamais de sa taille, car pour elle s'est assez pratique pour passer inaperçu quand elle veut s’éclipser sans qu'on le sache. Elle a de long cheveux rose clair, comme les fleurs de cerisier, mais il n'est pas rare de la voir avec des mèches de couleurs, si elle le veut, mais c'est vrai que son rose clair lui plaît bien, donc elle y touche que si l'envie lui prend. Elle attache souvent ses cheveux en deux couettes assez souple. Elle a un teint assez pâle, une peau fraîche, lisse fin presque sans défaut en fait, bref les avantages qu'octroie la jeunesse n'est plus que souvenir, plus de boutons ou on ne sait quoi sur son visage de porcelaine aux très souvent impassible. Ses yeux sont légèrement en amande et étirés  de couleurs rouge, un jolie rouge que tout le monde aime bien regarder, car on dit qu'on peut lire en elle, sauf qu'elle sait que c'est faux. La jeune russe a des fines lèvres rosées assez douce au touchées, mais qu'on n'ose rien faire, car elle pourrait vous morde avec ces dents bien alignée et qui semblent coupante. Elle n'a pas vraiment de style vestimentaire particulier. Elle porte autant de robe que de pantalon, que de short. En fait elle choisi le style qui lui plaît aujourd'hui. Donc elle peut être habillée de façon « kawaii » comme dirait les japonais ou encore en émo ou bien en gothique. Comme on dit elle s'habille comme elle le sent. Ah avant qu'on oublie. On dit souvent qu'elle est légère comme une plume, en même temps elle ne pèse que quarante-deux kilos et encore, elle perd souvent du poids.


Caractère

Zinovia n'est pas une enfant comme une autre, non elle est très très bizarre. C'est le genre de personne qui regarde les autres, sans rien dire à garder le sourire pour on ne sait quelles raisons, même pendant les jours triste, elle peut rire d'un coup, car elle repense à une chose drôle, mais elle peut être aussi très froide, distante, parfois violente, mais ça c'est que si vous touchez à sa petite peluche pingouin.  Elle aime beaucoup lire dans son coin, pour ne pas trop déranger les autres. Elle est très intelligente, mais elle n'ose pas trop le montrer, car elle a peur d'une chose. Qu'on lui demande de toujours aider les autres. En fait ce n'est pas qu'elle ne veut pas aider, mais elle ne veut pas se retrouver à aider plusieurs personnes et qu'après ils reviennent tout le temps pour qu'elle donne les réponses. Elle déteste les gens qui ne réfléchissent pas par eux même ! Ce qu'elle n'ose pas dire, c'est qu'elle ADORE les jeux vidéos. Elle est calée dans presque tout, les jeux vidéos d'horreur, d'aventure, de recherche ou surtout dans les jeux de voitures. Elle adore chanter aussi, c'est pour cela qu'elle chante tout le temps quand elle joue ou quand elle est toute seule. Elle est assez timide, c'est pour cela qu'elle ne chante jamais devant les autres. La petite Russe sait jouer de deux instruments qui lui sont cher. Comment dire en une phrase. Elle s'attache à tout, que ça soit objet ou pas objet. Elle s'attache vite, même si quand cela concerne un humain elle ne le montre pas.


Malédiction

«Hey jeune fille... C'est moi Tayu... Oui, oui je te parle tu n'es pas folle.»
«Zinovia, mon œil se décolle il faut le recoller s'il te plait !»
«Zinovia me balance pas dans la boue !! ZINOVIA ATTENTIONNNNNNN...Voilà on est tout sale !»

«En fait Zino-chan, il faut que j'te dise. Si tu chantes, tu peux parler aux peluches, c'est pour ça que tu m'entends, c'est pour ça que tu dois aller voir une psy, car depuis toute petite tu me parles, depuis toute petite tu peux parler aux peluches, mais sais-tu qu'il faut aussi parler aux humains... Zinovia ne chante pas trop, les peluches prennent vie face à toi... Tu es maudite Zinovia et ta malédiction c'est de pouvoir communiquer avec nous, les peluches.»


Histoire

Introduction : « Le sourire d'une personne change tout. Nous voulons que son bonheur, mais finalement tout n'est pas comme on le voudrait. Tout ce fini vite aussi vite que ça a commencé. Nous ne savons jamais quand cela va prendre fin, mais nous le savons. Le rêve est comme ça aussi. Il commence parfois bien, mais parfois tout ce fini mal. Je vais vous raconter mon rêve. Qui n'est pas un rêve en fait, mais un cauchemar. »

Premier chapitre - Présentation de la famille de Zinovia :

Mais avant une rapide présentation des personnes présentes. Un homme la trentaine, grand, brun, mince. Il est chef d'une grande entreprise qui marche bien. Il se nomme bidule machin. Une femme est aussi présente, la trentaine aussi, de taille moyenne, les cheveux longs et blonds. Madame est maîtresse d'école. Tous les deux sont d'origine Russe. Ils vivent en Russie depuis qu'ils sont nés, mais ces jeunes gens voudraient bien apprendre d'autres cultures. Voir d'autre pays, ils voudraient des enfants aussi. Ils sont tous les deux mariés et ils ne se voient que très rarement le soir, mais ils sont heureux. Surtout quand les vacances arrivent. Ils ont plus de temps à eux. Le mari du nom de Bidule, peut se permettre de prendre ces congés. Un associé reprend souvent l'entreprise quand celui-ci veut des vacances en même temps que sa femme qui elle a les vacances en même temps que tous les enfants. Ils partent souvent dans un pays. Le Japon. Ils adorent ce pays, ils voudraient bien vivre là-bas, mais pour l'instant, ils ne peuvent pas. Pendant trois ans, ils ont essayé d'avoir une enfant, mais en vint. La jeune femme faisait toujours des fausses-couches. Mais un jour, elle finit par avoir un bébé. Neuf mois d'attente. C'était vraiment terrible comme épreuve, car chaque jour, elle avait cette impression qu'elle allait perdre son bébé à force d'avoir eu des fausses-couches son corps n'était pas vraiment en état pour avoir un vrai bébé en bonne santé, mais tout se passa très bien à part cette impression très peu joviale à vrai dire. La vie n'était pas très gentille parfois, surtout avec cette famille. En effet, notre mademoiselle au surnom de Lapine (À ceux qui comprendront ce surnom ♥). N'avait plus de soutien familiale. Ses parents lui avaient tourné le dois sous prétexte que celle-ci ne devait pas avoir d'enfant, si elle n'avait pas un métier mieux payé. Ses quatre frères et ses deux sœurs aussi ne lui parlaient plus. Elle était, comme qui dirait, orpheline. Elle ne pouvait compter que sur son mari et ses amis qui étaient présents pour elle pour les moments compliqués. Quand l'enfant est né. Ce fut comme un soulagement dans toute la pièce. Ils avaient enfin leur enfant tant voulu. Zinovia était née. J'étais née.

Second chapitre - Début du rêve :

Ma vie n'a pas été d'une grande joie, mais elle n'était pas vraiment d'une grande tristesse. En fait je ne sais pas comment je pourrais nommer ma vie. Je sais juste que dans mon cauchemar, ma famille était présente. J'étais fille unique, et même dans mes rêves, je l'étais. Je n'avais pas de frère caché. Je n'avais rien. Juste une fille banale, au mental un peu dérangé. Héhé oui, je n'étais pas totalement «normal» aux yeux des médecins. Problème de santé ? Problème mental ? Va savoir. Ils ne pouvaient rien dire, alors que je venais de naître. Dans mon début de rêve, mes parents m'aimaient beaucoup d'ailleurs même dans mon cauchemar mes parents m'aimaient, mais ils n'étaient plus aussi présents. Je crois que quand je voyais le bébé que j'étais dans mon rêve, je n'étais pas présente réellement dans la pièce. Personne ne me voyait. J'étais comme un fantôme.
Les trois premiers mois de ma vie en tant que bébé n'était guère très active. J'étais un bébé tranquille sans trop de visite sauf du côté de mon père, ce qui était drôle dans ce rêve, c'est que le bébé qui était censé être moi, n'avait pas le même prénom que moi. Est-ce que ce rêve me représentait vraiment ? Pourtant, les éléments de ce rêve, la maison, les parents, les meubles. Tout était comme chez moi. Est-ce une façon de dire qu'il y avait un autre bébé ? Ou tout simplement des souvenirs cachés dans mon esprit ? Sûrement ou était-ce mon ancien prénom ? Peut-être, je ne pouvais pas le dire. Si c'était vraiment ma vie, si c'était un autre bébé que moi, je pense que sa vie n'allait pas vraiment être joyeuse ou peut-être l'inverse, je ne sais pas vraiment. Je ne pouvais pas le dire à l'époque. Est-ce que je peux vous le dire maintenant ? Ahaha, je voudrais bien, mais écoutez avant de poser des questions, sinon ce n'est pas drôle. Comme je le disais les parents n'étaient pas trop là. Le père était souvent dans son bureau loin de tout le monde, il ne rentrait que le soir, mais quand il était là, il était d'une grande aide. Il faisait la cuisine, le ménage, tout ce que la jeune mère n'avait pas pu faire dans la journée et après on dit que les femmes ne sont bonnes qu'à faire le ménage ? Eh bien, lui, il ne serait pas d'accord.
La mère dormait souvent donc la petite qui était censée être moi ne faisait pas grand chose. En grandissant la jeune petite Russe avait changé de prénom. Elle se nommait donc comme moi. C'est là que j'ai fait le lien, j'avais grandi en faisant en sorte de me débrouiller seule, car ma mère disait souvent que je me devais de me débrouiller pour ne pas encombrer les autres avec le fait que je ne sache rien faire. Donc la cuisine, le ménage, lire, écrire. J'ai appris assez vite et j'étais donc déjà douée étant petite, mais je ne voulais pas trop le montrer non plus. Sinon personne n'allait vouloir de moi. J'ai reçu une peluche. Un joli petit pingouin que je garde toujours avec moi d'ailleurs. Vous voulez le voir ? Je l'ai nommé Tayu. Mais vous savez les vies en roses n'existent pas vraiment... Tout fini, comme tout commence.


Dernier chapitre : Fin du rêve, début de cauchemar.

Mon père devint alcoolique. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, je crois que les affaires allaient très très mal, ce n'était pas vraiment une chose qui pouvait s'arrêter directement. Il fallait du temps pour que les affaires reprennent, mais moi, je ne pouvais rien faire. Je n'étais pas dans le pouvoir de changer le monde. Ma mère avait trouvé un boulot assez bien payé. Elle ne pouvait pas le nier. Il était presque aussi important que celui de mon père, mais elle était donc souvent en déplacement. Je devais rester avec mon père pour ne pas qu'il fasse de bêtise. C'est à ce moment-là que je me suis mise à parler à ma peluche Tayu. Je ne suis pas folle docteur, je me suis juste fait un ami pour ne pas me sentir seule à l'époque et pour pouvoir me sentir en sécurité quand mon père faisait n'importe quoi. Je sais que je n'aurai pas du m'en faire un ami et en parler aux autres, mais c'était le seul moyen de me sentir protéger quand je voyais d'autres personnes. La population, ce n'est pas mon truc, surtout quand on change de pays. Donc en fait, ma mère s'est faite mutée au Japon, mais mon père buvait toujours autant, maintenant, il n'est plus là. Enfin, je veux dire, il n'est plus à la maison, mais là l'hôpital. Je vais souvent le voir, mais en attendant, je dois aussi aller en cours et vu que je suis douée pour certains instruments et le chant, ma mère m'a envoyé dans le pensionnat Vocaloid. Je ne suis pas folle comme je vous l'ai dit. Je n'ai juste jamais eu d'ami, donc ma peluche Tayu m'est très précieuse. Si cela personne ne peut le comprendre, je m'en contre-fiche. J'espère que dans ce pensionnat, ils vont le comprendre.

En dehors de chez le docteur :

Ah oui, je ne vous ai pas dit ? Je ne le dirai sans doute jamais au docteur, mais c'est pour mon bien, je ne l'ai jamais dit à personne d'ailleurs. Vous allez être la première personne à le savoir.
Je ne vais pas dans ce pensionnat parce que je sais chanter ou autres comme je l'ai dit. En fait je vais dans ce pensionnat, car j'ai une malédiction. Vous allez sans doute pas me croire, vous allez sans doute dire que je mens, mais dite vous bien une chose. Dans ce monde il y a des choses que certaines personnes ne peuvent pas voir, car leur esprit n'est pas ouvert au monde extérieur. Mais revenons à nos moutons.
Je n'ai pas eu beaucoup d'amis pour les raisons citer plus haut, mais aussi à cause de cette malédiction, oui qui voudrait rester avec une enfant qui est maudite ? Qui peut sans doute vous faire du mal, si jamais ça dérape. Moi-même parfois je me fais peur... Mais il faut dire que je m'y suis habituée, mais sans doute pas mes parents...

Voulez vous savoir ce que j'ai ? Voulez-vous savoir pourquoi j'aime autant Tayu ? Si je le disais au docteur, je serai sûrement dans un asile...D'ailleurs vous même vous voulez sans doute me mettre dans un asile avec ce que je viens de vous dire.
Oh. Tayu n'est pas content, pardonnez-moi, je dois y aller.


Moi folle ? Non, je suis juste maudite.




© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
" Akira "
avatar
Messages : 312
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 20
Framboise
Who am i !

Dossier
Race: Nightëel
Pourvoir(s) acquis ou de naissance ?: Acquis bien entendu ça ne serait pas marrant sinon.

Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches.

MessageSujet: Re: Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches. Dim 28 Déc - 11:59


Anastasia Oksana






Surnom :: La folle.
Âge :: 18 ans
Race :: Humaine
Origines :: Russe
Malédiction :: Elle ne l'a pas encore.
Particularité :: Elle sourit tout le temps.
Drôle
Trop souvent dans la lune
Imaginative
Vava :: Yuzuriha Inori

Apparence

Cheveux roses, peau blanche, taille moyenne. Voici comment nous pouvons décrire notre jeune Anastasia.

Oui, une bien jolie jeune fille ! Elle n'est pas bien grande pour son âge, vous allez nous le dire, mais n'est-ce déjà pas assez pour une fille de 18 ans de mesure un mètre soixante-cinq ? Mais bien sûr que si ! Mais soit, sa peau est blanche comme la neige et ses yeux sont rouges comme le sang. Même si elle va tout le temps au soleil sa peau ne prend pas le soleil, elle reste blanche donc tout au long de l'année, mais ça ne la dérange pas plus que ça, mais est-ce que quelque chose la dérange au moins ? Ahaha, on verra plus tard.

Ses cheveux sont longs et roses. Elle les attache souvent en deux petites couettes avec des rubans rouges, le rose étant naturel chez elle. Elle ressemble beaucoup à sa maman. Elle est la rose d'épine comme disait son frère. Son sourire est aussi éclant qu'un soleil. C'est pourquoi elle aime garder son sourire autant pour les êtres vivants que pour les êtres non-vivant. C'est pourquoi elle aime garder son sourire autant pour les êtres vivants que pour les êtres non-vivant.

Au niveau vestimentaire, la jeune fille n'est vraiment, mais alors vraiment pas compliquée. Elle adore les robes. Oui pour elle les robes, c'est ce qu'il y a de plus beau, ce qui rend une fille jolie, une robe qui taille parfaitement, une robe qui refait sortir la couleur de la peau et la couleur des yeux. Une robe qui donne l'impression d'être une princesse. C'est ce que fait Anastasia tous les jours quand elle s'habille. Elle choisit une robe qui convient à son humeur, sa coiffure, sa couleur de peau. Ses chaussures sont assez simples, et elle ne porte jamais de talons, eh bien oui ce n'est pas pratique pour courir sinon.

Des accessoires, elle en a, des colliers, des bracelets, des bagues, elle a de tout !

Voilà, c'était le physique de notre petit Anastasia.


Caractère

Douce, gentille, Anastasia fait attention à tout le monde, elle est si gentille. Elle ne ferait jamais de mal à quelqu'un. Elle est juste malade dans sa tête. Nous pouvons vous dire que cette jeune fille aime tout le monde quoi qu'il arrive même si vous êtes méchant avec elle, elle vous aimera, car elle est comme ça et puis c'est tout elle est incapable de détester quelqu'un. Certes, elle n'aime pas certains légumes ou encore elle n'aime pas l'hiver, mais l'être humain, elle n'arrive pas à le détester même si vous êtes la pire crapule du monde.

Elle est souvent dans la lune, elle rêvasse et chantonne tout le temps et donc parfois, elle ne vous écoute pas, elle est dans son monde et il ne vaut mieux pas la déranger ! Elle pourrait devenir très mauvaise. Elle pourrait devenir "Une méchante fille" comme elle dirait.

Elle adore rire et elle fait rire les autres, elle est beaucoup aimée, car elle fait rire tous les enfants du village. Avec ses histoires bizarres et comiques, car oui, elle invente toujours une histoire, elle est très imaginative ! Elle part souvent en aventure pendant la journée pour revenir le soir, pourquoi ? Car elle veut visiter tous les recoins de son petit endroit chéri qu'est sa région !

Elle est bavarde aussi, elle adire parler, mais pas seulement aux personnes qui l'entourent, mais aussi à sa peluche, car effectivement ; elle parle à sa petite peluche. Peluche qui est son frère...

Gourmande elle l'est, le montre-elle ? Non, jamais en public en tout cas. Généreuse, elle l'est. Notre petite rose est très, mais alors très très énergique. Elle ne tient que très rarement en place, si elle reste en place dite vous que ce n'est pas normal.

Intelligente elle l'est aussi, même si elle ne veut pas le montrer sous ses innombrables bêtises. Si jamais il faut réfléchir ou donner une réponse à quelqu'un rapidement, vous pouvez être sûr qu'elle sera une des première à le faire, mais bien entendu, c'est que si elle le veut.

Mais si vous voulez vraiment connaitre cette jeune fille, cette fille qui vous appelle en souriant, venez lui parler. Entrer dans son monde, mais faite attention si vous y entrez, vous risquez de ne plus en sortir. On vous aura prévenu.


Malédiction

Elle n'a pas encore sa malédiction, mais une fois qu'elle aura elle pourra communiquer avec les peluches, comme elle pouvait communiquer avec son frère qui était enfermé dans une peluche.


Histoire

Il était une fois, dans un pays lointain. Qui n'avait pas encore de nom naquis une jeune fille. Du nom Anastasia Oksana. Sa famille était très connue dans le village, car c'était des personnes qui s'occupaient d'une auberge très réputée ! Ils n'étaient donc pas en manque d'argent.

La venue de cette petite était une bénédiction. Surtout pour son grand-frère qui attendait avec impatiente d'avoir une sœur ou un frère et il venait de l'avoir. La vie était si merveilleuse. Oui, elle était si belle deux enfants gentils, une famille aimante, pendant les premières années de vie de notre petite Anastasia tout allait très bien, tout le monde était d'une gentillesse qui pouvait être louche parfois, mais ce n'était pas un problème pour notre petite rose qui aimait qu'on l'aime.

Mais tout le monde sait que les bonnes choses ont une fin. Mais la seule chose que notre jeune fille n'aurait jamais voulu que ça s'arrête, s'arrêta subitement sans qu'on lui dise "prépare-toi".

« Je suis navré. Il n'a pas survécu.»

Cette phrase resta graver dans sa tête longtemps, très très longtemps. Son frère venait de mourir. En fait, nous allons vous racontez comment une telle chose est arrivée.

Anastasia et son frère étaient partis se promener un peu loin de la maison, ils venaient d'arriver au Japon, une nouvelle terre inconnue, un endroit a exploré. C'était parfait pour nos deux petits aventuriers ! Anastasia le suivait sans rien dire, elle était naïve et elle était si contente de partir avec son frère sans qu'il y ait ses parents.

Son frère, pourtant, était au courant. Sa sœur n'était pas comme les autres, elle voyait des personnes des personnes qui n'étaient pas de ce monde. Oui, en fait sa petite soeur était considérée comme étant une personne folle qui voit des choses qui ne sont pas réelles. Elle entend et voit et parle à des êtres que personnes ne voient. Parfois, ce n'est pas trop grave, mais parfois ça la met en danger. Mais si cette fois ce n'était pas son imagination, mais la réalité ?

En effet pendant leur petit voyage, elle marchait derrière son frère en gardant sa peluche dans son petit sac et en prenant des fleurs sur son passage, un petit garçon qui devait avoir son âge était venue là voir. Il ressemblait un peu à une petite fille, mais Anastasia avait bien remarqué que c'était un petit garçon. Celui-ci n'arrêtait pas de lui dire :

« Ne va pas là-bas avec ton frère... N'y vas pas !»

Ne pas y aller. Elle avait essayé de le dire à son frère, mais il ne la croyait pas. Il aimait beaucoup sa sœur, mais sa sœur était folle. Sa sœur voyait des choses que les autres ne peuvent pas voir, alors c'était sûrement ça.
Alors Anastasia s'est dit que c'était ça aussi, encore son imagination, seulement il revenait tout le temps et elle croyait de moins en moins que c'était encore son imagination, seulement l'enfant semblait bizarre, il se cachait quand le frère de notre petit rose se retournait. Donc il ne pouvait pas le voir.

Plus ils s'approchaient, plus l'enfant s'éloignait. Une grande bâtisse fit son apparition et là jeune garçon n'était plus là.

Très très peur.

Oui, c'est ce que je pourrais nous dire Anastasia. L'homme en face d'elle et son frère était imposant, il avait comme une aura mauvaise. Tout se passa très vite à ce moment-là. Elle n'a pas tout compris. Le monsieur qui faisait peur posa trois questions, trois questions qu'à l'époque, elle n'avait pas compris. Les questions étaient :

« Entre la vie et la mort, des personnes sont là... Est-ce normal que certaine personnes puissent les voir et d'autres non ?»


Son frère avait répondu non que ce n'était pas normal tout court de voir des êtres qui n'étaient plus de ce monde.

« Connaissez-vous les animaux les plus dangereux du Japon ?»

Encore une réponse négative, ils venaient juste d'arriver au Japon, ils ne pouvaient pas connaître ça.

La troisième question était la plus horrible. Choisir entre sa vie et la vie de sa sœur. Il a choisi sa vie. Pour sauver Anastasia. Seulement celui-ci sachent tout sur la famille d'Anastasia, il enferma l'âme de son frère dans la peluche Tayu.

Elle avait beaucoup pleuré. Le petit garçon était revenu quand Anastasia était partie en courant, quand son frère lui avait dit de partir en vitesse. Elle avait tellement couru qu'elle s'était perdue. Les personnes qu'elle voyait et entendait,n'étaient pas présent. Il n'y avait que le petit garçon qui s'était enfin présenté sous le nom de

«Je suis Azazël Arcaléone.»

Elle s'était donc présentée aussi sous le nom de  Anastasia Oksana. Il l'avait raccompagné chez elle. Elle l'aimait bien, il était gentil avec elle, mais elle n'osait pas dire qu'elle voyait les morts, elle ne voulait pas faire fuir son nouvel ami ? Oui elle le considérait déjà comme un ami. Ils avaient un peu jouer sur le chemin, Anastasia oubliait vite les événements qui n'étaient vraiment pas heureux pour elle, ce n'était pas voulu, elle était comme ça.

«On se reverra n'est-ce pas Azazel ? On pourra jouer ensemble tous les jours ?»

Cependant ce n'est pas son secret qui sépara Azazël et Anastasia, mais ses parents quand ils ont apprit ce qui était arrivée et qu'elle s'obstinait à dire que son frère était dans la peluche, alors que personne ne l'entendait, ils ont décidé de déménager vers un village avec un médecin qui pourrait la traiter, mais seulement elle ne voulait pas partir. Oh que non elle voulait être avec son ami, mais ce n'était pas possible.

Elle déménagea. Elle perdit de vu son ami, mais elle ne perdait pas espoir, elle cherchait encore et encore.
Elle a maintenant 18 ans, mais vous savez quoi ? Elle cherche encore son ami. Car elle ne l'oublie pas. Ses parents essayent de la perdre dans la forêt ou de la donner aux médecins, seulement son cas n'était pas tellement grave qu'ils n'en voulaient pas, puis elle s'entendait tellement bien avec les villageois.

Elle cherchait donc encore son ami et du moment qu'elle ne le retrouvera pas, elle ne se fera pas d'autres amis. C'était ce qu'elle avait décidé.



© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
" Akira "
avatar
Messages : 312
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 20
Framboise
Who am i !

Dossier
Race: Nightëel
Pourvoir(s) acquis ou de naissance ?: Acquis bien entendu ça ne serait pas marrant sinon.

Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches.

MessageSujet: Re: Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches. Dim 6 Sep - 12:29
Zinovia Gousliakov
ft.Yuzuriha Inori de Guilty Crown

Âge : 18 ans
Surnom : Zino
Groupe : Elève/Gardiens
Origines :Russe
Particularité : Ce qui rend votre personnage unique.
Malédiction : «Hey jeune fille... C'est moi Tayu... Oui, oui je te parle tu n'es pas folle.»
«Zinovia, mon œil se décolle il faut le recoller s'il te plait !»
«Zinovia me balance pas dans la boue !! ZINOVIA ATTENTIONNNNNNN...Voilà on est tout sale !»

«En fait Zino-chan, il faut que j'te dise. Si tu chantes, tu peux parler aux peluches, c'est pour ça que tu m'entends, c'est pour ça que tu dois aller voir une psy, car depuis toute petite tu me parles, depuis toute petite tu peux parler aux peluches, mais sais-tu qu'il faut aussi parler aux humains... Zinovia ne chante pas trop, les peluches prennent vie face à toi... Tu es maudite Zinovia et ta malédiction c'est de pouvoir communiquer avec nous, les peluches.»
Caractère

Zinovia n'est pas une enfant comme une autre, non elle est très très bizarre. C'est le genre de personne qui regarde les autres, sans rien dire à garder le sourire pour on ne sait quelles raisons, même pendant les jours triste, elle peut rire d'un coup, car elle repense à une chose drôle, mais elle peut être aussi très froide, distante, parfois violente, mais ça c'est que si vous touchez à sa petite peluche pingouin.  Elle aime beaucoup lire dans son coin, pour ne pas trop déranger les autres. Elle est très intelligente, mais elle n'ose pas trop le montrer, car elle a peur d'une chose. Qu'on lui demande de toujours aider les autres. En fait ce n'est pas qu'elle ne veut pas aider, mais elle ne veut pas se retrouver à aider plusieurs personnes et qu'après ils reviennent tout le temps pour qu'elle donne les réponses. Elle déteste les gens qui ne réfléchissent pas par eux même ! Ce qu'elle n'ose pas dire, c'est qu'elle ADORE les jeux vidéos. Elle est calée dans presque tout, les jeux vidéos d'horreur, d'aventure, de recherche ou surtout dans les jeux de voitures. Elle adore chanter aussi, c'est pour cela qu'elle chante tout le temps quand elle joue ou quand elle est toute seule. Elle est assez timide, c'est pour cela qu'elle ne chante jamais devant les autres. La petite Russe sait jouer de deux instruments qui lui sont cher. Comment dire en une phrase. Elle s'attache à tout, que ça soit objet ou pas objet. Elle s'attache vite, même si quand cela concerne un humain elle ne le montre pas.

Physique

Belle ou moche ? Trop grosse ou trop mince ? Jamais personne ne décrira Zinovia de la même façon, même elle elle ne se décrira pas tout le temps de la même façon. Elle se retrouve toujours un défaut ou encore elle ne sait pas quoi dire d'elle. Zinovia n'est pas très grande pour son âge. Elle mesure dans le un mètre soixante-cinq. Elle ne se plaint jamais de sa taille, car pour elle s'est assez pratique pour passer inaperçu quand elle veut s’éclipser sans qu'on le sache. Elle a de long cheveux rose clair, comme les fleurs de cerisier, mais il n'est pas rare de la voir avec des mèches de couleurs, si elle le veut, mais c'est vrai que son rose clair lui plaît bien, donc elle y touche que si l'envie lui prend. Elle attache souvent ses cheveux en deux couettes assez souple. Elle a un teint assez pâle, une peau fraîche, lisse fin presque sans défaut en fait, bref les avantages qu'octroie la jeunesse n'est plus que souvenir, plus de boutons ou on ne sait quoi sur son visage de porcelaine aux très souvent impassible. Ses yeux sont légèrement en amande et étirés  de couleurs rouge, un jolie rouge que tout le monde aime bien regarder, car on dit qu'on peut lire en elle, sauf qu'elle sait que c'est faux. La jeune russe a des fines lèvres rosées assez douce au touchées, mais qu'on n'ose rien faire, car elle pourrait vous morde avec ces dents bien alignée et qui semblent coupante. Elle n'a pas vraiment de style vestimentaire particulier. Elle porte autant de robe que de pantalon, que de short. En fait elle choisi le style qui lui plaît aujourd'hui. Donc elle peut être habillée de façon « kawaii » comme dirait les japonais ou encore en émo ou bien en gothique. Comme on dit elle s'habille comme elle le sent. Ah avant qu'on oublie. On dit souvent qu'elle est légère comme une plume, en même temps elle ne pèse que quarante-deux kilos et encore, elle perd souvent du poids.


Malédiction

Dis Invité veux-tu savoir l’histoire de cette jeune fille ? Certainement… Mais avant tout nous allons te raconter sa malédiction. Elle n’est pas dangereuse, on dirait même qu’elle est innovensive, malheureusement, nous pouvons la prendre pour une folle, elle pourrait se faire enfermer, après tout il est difficile d’expliquer à de simples personnes que quelqu’un a une malédiction, elle se ferait enfermer, elle aussi.

«Hey jeune fille... C'est moi Tayu... Oui, oui je te parle tu n'es pas folle.»
«Zinovia, mon œil se décolle il faut le recoller s'il te plait !»
«Zinovia me balance pas dans la boue !! ZINOVIA ATTENTIONNNNNNN...Voilà on est tout sale !»

«En fait Zino-chan, il faut que j'te dise. Si tu chantes, tu peux parler aux peluches, c'est pour ça que tu m'entends, c'est pour ça que tu dois aller voir une psy, car depuis toute petite tu me parles, depuis toute petite tu peux parler aux peluches, mais sais-tu qu'il faut aussi parler aux humains... Zinovia ne chante pas trop, les peluches prennent vie face à toi... Tu es maudite Zinovia et ta malédiction c'est de pouvoir communiquer avec nous, les peluches.»

« Zinovia, un dernier secret… Je suis le frère de ta descendante…Oui…N’est-ce pas étrange ? Mais Zinovia, personne n’a besoin de le savoir ça, d’accord ? »

Comme on le dit sa malédiction est de parler aux peluches, elle n’est pas dangereuse, elle ne va pas faire une armée de peluche pour vous tuer, mais ne dites plus rien à vos doudous, car qu’importe ce que vous avez fait…Zinovia le saura.

Histoire


Introduction : « Le sourire d'une personne change tout. Nous voulons que son bonheur, mais finalement tout n'est pas comme on le voudrait. Tout ce fini vite aussi vite que ça a commencé. Nous ne savons jamais quand cela va prendre fin, mais nous le savons. Le rêve est comme ça aussi. Il commence parfois bien, mais parfois tout ce fini mal. Je vais vous raconter mon rêve. Qui n'est pas un rêve en fait, mais un cauchemar. »


Premier chapitre - Présentation de la famille de Zinovia :

Mais avant une rapide présentation des personnes présentes. Un homme la trentaine, grand, brun, mince. Il est chef d'une grande entreprise qui marche bien. Il se nomme bidule machin. Une femme est aussi présente, la trentaine aussi, de taille moyenne, les cheveux longs et blonds. Madame est maîtresse d'école. Tous les deux sont d'origine Russe. Ils vivent en Russie depuis qu'ils sont nés, mais ces jeunes gens voudraient bien apprendre d'autres cultures. Voir d'autre pays, ils voudraient des enfants aussi. Ils sont tous les deux mariés et ils ne se voient que très rarement le soir, mais ils sont heureux. Surtout quand les vacances arrivent. Ils ont plus de temps à eux. Le mari du nom de Bidule, peut se permettre de prendre ces congés. Un associé reprend souvent l'entreprise quand celui-ci veut des vacances en même temps que sa femme qui elle a les vacances en même temps que tous les enfants. Ils partent souvent dans un pays. Le Japon. Ils adorent ce pays, ils voudraient bien vivre là-bas, mais pour l'instant, ils ne peuvent pas. Pendant trois ans, ils ont essayé d'avoir une enfant, mais en vint. La jeune femme faisait toujours des fausses-couches. Mais un jour, elle finit par avoir un bébé. Neuf mois d'attente. C'était vraiment terrible comme épreuve, car chaque jour, elle avait cette impression qu'elle allait perdre son bébé à force d'avoir eu des fausses-couches son corps n'était pas vraiment en état pour avoir un vrai bébé en bonne santé, mais tout se passa très bien à part cette impression très peu joviale à vrai dire. La vie n'était pas très gentille parfois, surtout avec cette famille. En effet, notre mademoiselle au surnom de Lapine (À ceux qui comprendront ce surnom ♥). N'avait plus de soutien familiale. Ses parents lui avaient tourné le dois sous prétexte que celle-ci ne devait pas avoir d'enfant, si elle n'avait pas un métier mieux payé. Ses quatre frères et ses deux sœurs aussi ne lui parlaient plus. Elle était, comme qui dirait, orpheline. Elle ne pouvait compter que sur son mari et ses amis qui étaient présents pour elle pour les moments compliqués. Quand l'enfant est né. Ce fut comme un soulagement dans toute la pièce. Ils avaient enfin leur enfant tant voulu. Zinovia était née. J'étais née.

Second chapitre - Début du rêve :

Ma vie n'a pas été d'une grande joie, mais elle n'était pas vraiment d'une grande tristesse. En fait je ne sais pas comment je pourrais nommer ma vie. Je sais juste que dans mon cauchemar, ma famille était présente. J'étais fille unique, et même dans mes rêves, je l'étais. Je n'avais pas de frère caché. Je n'avais rien. Juste une fille banale, au mental un peu dérangé. Héhé oui, je n'étais pas totalement «normal» aux yeux des médecins. Problème de santé ? Problème mental ? Va savoir. Ils ne pouvaient rien dire, alors que je venais de naître. Dans mon début de rêve, mes parents m'aimaient beaucoup d'ailleurs même dans mon cauchemar mes parents m'aimaient, mais ils n'étaient plus aussi présents. Je crois que quand je voyais le bébé que j'étais dans mon rêve, je n'étais pas présente réellement dans la pièce. Personne ne me voyait. J'étais comme un fantôme.
Les trois premiers mois de ma vie en tant que bébé n'était guère très active. J'étais un bébé tranquille sans trop de visite sauf du côté de mon père, ce qui était drôle dans ce rêve, c'est que le bébé qui était censé être moi, n'avait pas le même prénom que moi. Est-ce que ce rêve me représentait vraiment ? Pourtant, les éléments de ce rêve, la maison, les parents, les meubles. Tout était comme chez moi. Est-ce une façon de dire qu'il y avait un autre bébé ? Ou tout simplement des souvenirs cachés dans mon esprit ? Sûrement ou était-ce mon ancien prénom ? Peut-être, je ne pouvais pas le dire. Si c'était vraiment ma vie, si c'était un autre bébé que moi, je pense que sa vie n'allait pas vraiment être joyeuse ou peut-être l'inverse, je ne sais pas vraiment. Je ne pouvais pas le dire à l'époque. Est-ce que je peux vous le dire maintenant ? Ahaha, je voudrais bien, mais écoutez avant de poser des questions, sinon ce n'est pas drôle. Comme je le disais les parents n'étaient pas trop là. Le père était souvent dans son bureau loin de tout le monde, il ne rentrait que le soir, mais quand il était là, il était d'une grande aide. Il faisait la cuisine, le ménage, tout ce que la jeune mère n'avait pas pu faire dans la journée et après on dit que les femmes ne sont bonnes qu'à faire le ménage ? Eh bien, lui, il ne serait pas d'accord.
La mère dormait souvent donc la petite qui était censée être moi ne faisait pas grand chose. En grandissant la jeune petite Russe avait changé de prénom. Elle se nommait donc comme moi. C'est là que j'ai fait le lien, j'avais grandi en faisant en sorte de me débrouiller seule, car ma mère disait souvent que je me devais de me débrouiller pour ne pas encombrer les autres avec le fait que je ne sache rien faire. Donc la cuisine, le ménage, lire, écrire. J'ai appris assez vite et j'étais donc déjà douée étant petite, mais je ne voulais pas trop le montrer non plus. Sinon personne n'allait vouloir de moi. J'ai reçu une peluche. Un joli petit pingouin que je garde toujours avec moi d'ailleurs. Vous voulez le voir ? Je l'ai nommé Tayu. Mais vous savez les vies en roses n'existent pas vraiment... Tout fini, comme tout commence.


Dernier chapitre : Fin du rêve, début de cauchemar.

Mon père devint alcoolique. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, je crois que les affaires allaient très très mal, ce n'était pas vraiment une chose qui pouvait s'arrêter directement. Il fallait du temps pour que les affaires reprennent, mais moi, je ne pouvais rien faire. Je n'étais pas dans le pouvoir de changer le monde. Ma mère avait trouvé un boulot assez bien payé. Elle ne pouvait pas le nier. Il était presque aussi important que celui de mon père, mais elle était donc souvent en déplacement. Je devais rester avec mon père pour ne pas qu'il fasse de bêtise. C'est à ce moment-là que je me suis mise à parler à ma peluche Tayu. Je ne suis pas folle docteur, je me suis juste fait un ami pour ne pas me sentir seule à l'époque et pour pouvoir me sentir en sécurité quand mon père faisait n'importe quoi. Je sais que je n'aurai pas du m'en faire un ami et en parler aux autres, mais c'était le seul moyen de me sentir protéger quand je voyais d'autres personnes. La population, ce n'est pas mon truc, surtout quand on change de pays. Donc en fait, ma mère s'est faite mutée au Japon, mais mon père buvait toujours autant, maintenant, il n'est plus là. Enfin, je veux dire, il n'est plus à la maison, mais là l'hôpital. Je vais souvent le voir, mais en attendant, je dois aussi aller en cours et vu que je suis douée pour certains instruments et le chant, ma mère m'a envoyé dans le pensionnat Vocaloid. Je ne suis pas folle comme je vous l'ai dit. Je n'ai juste jamais eu d'ami, donc ma peluche Tayu m'est très précieuse. Si cela personne ne peut le comprendre, je m'en contre-fiche. J'espère que dans ce pensionnat, ils vont le comprendre.

En dehors de chez le docteur :

Ah oui, je ne vous ai pas dit ? Je ne le dirai sans doute jamais au docteur, mais c'est pour mon bien, je ne l'ai jamais dit à personne d'ailleurs. Vous allez être la première personne à le savoir.
Je ne vais pas dans ce pensionnat parce que je sais chanter ou autres comme je l'ai dit. En fait je vais dans ce pensionnat, car j'ai une malédiction. Vous allez sans doute pas me croire, vous allez sans doute dire que je mens, mais dite vous bien une chose. Dans ce monde il y a des choses que certaines personnes ne peuvent pas voir, car leur esprit n'est pas ouvert au monde extérieur. Mais revenons à nos moutons.
Je n'ai pas eu beaucoup d'amis pour les raisons citer plus haut, mais aussi à cause de cette malédiction, oui qui voudrait rester avec une enfant qui est maudite ? Qui peut sans doute vous faire du mal, si jamais ça dérape. Moi-même parfois je me fais peur... Mais il faut dire que je m'y suis habituée, mais sans doute pas mes parents...

Voulez vous savoir ce que j'ai ? Voulez-vous savoir pourquoi j'aime autant Tayu ? Si je le disais au docteur, je serai sûrement dans un asile...D'ailleurs vous même vous voulez sans doute me mettre dans un asile avec ce que je viens de vous dire.
Oh. Tayu n'est pas content, pardonnez-moi, je dois y aller.


Moi folle ? Non, je suis juste maudite.

Un peu de vous

Pseudo : Le Panda rose
DC : Ristu O'Hara et Angelo Notame
Âge : Dix-huit framboises.
Votre avis : C'est le moment de critiquer le foru//PAAAN//

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches.

MessageSujet: Re: Zinovia. L'enfant perdue parmi les peluches.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Perdu parmi les fantômes.
» L'enfant perdue ~Aliénor ~
» Enfant perdue : je vois ce que tu ne vois pas.
» Petite enfant perdue ♥ PV Misaki Shiro
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Story Of Dream Test :: Vocaloid RP :: Fiches de présentations-