Petit forum test pour le forum de Story !

" Momoka591 "
avatar
Messages : 296
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 20
Who am i !

Dossier
Race:
Pourvoir(s) acquis ou de naissance ?:

Killian le fou amoureux

MessageSujet: Killian le fou amoureux Lun 20 Mar - 0:45
Killian Cassidy
SEXE • Masculin au dernière nouvelle.
ÂGE • 31 ans
RACE • humain
ORIENTATION SEXUELLE • Golanophile
MÉTIER • Gogo danseur.
__________________________________________________
PERSONNAGE SUR LE VAVA • Killian Jones
CODE DE VALIDATION • Écrire ici
__________________________________________________
PRÉNOM • Écrire ici
SEXE • Écrire ici
ÂGE • Écrire ici

PRÉSENCE •  (note sur 7 jours)
DOUBLE-COMPTE • XX
COMMENTAIRES OU AUTRES • Écrire ici
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM •Écrire ici

Physique

Qui est donc cet homme de 1m80 ? Son corps bien sculpté, ses cheveux bien brossés d’une couleur noire, ses yeux d'un bleu que l'on se noierait dedans, parfois ce regard imposé, on ne peut que trembler quand il est en colère. Ce sourire sadique coller à son visage, cette barbe mal rasée. Bien que la pâleur de sa peau lui donne un charme européen, s’il pouvait prendre plus de couleur, ça ne serait pas du luxe !
Mais Killian a tout d'un Bad boy. Il le dit lui-même : Je suis méchant.
Bien qu’en général son costume puisse sortir tout droit d'un conte de pirate, il lui arrive de porter des vêtements normal genre veste en Jean, veste en cuir.... Chemise à carreaux oui !
PAR CONTRE, il porte toujours des gants ! Rares sont les "chanceux" à avoir vu sa prothèse à sa main gauche, on dirait une main tout à fait banale, il la bouge comme une main, mais de près on voit qu'elle n'est que froide... Ce qui a tendance à mettre les gens dans l'embarra.
Psychologie

Killian est une personne très particulière. Il fait semblant d'être normal aux yeux de tous, mais en réalité il est vraiment lui que quand il est près d'une certaine personne. Le plus souvent il est sarcastique, il n'hésitera pas à frapper où cela fait mal. Une des rares choses qui ravive sa joie et de parler pendant des heures de son élue, pourtant cela pourrait être mignon. Si ce n’était pas un pervers Stalker.

À cause de ce qu'il a vécue, il a une dimension différente à parler de sexe. Pour lui, il est normal d'en parler, surtout de ses pulsions. Mais pour le bien du forum, je censurerai.

Il a de mauvaises manies, son passe-temps est Stalker, voler les affaires de son élue et surtout porter les sous vêtement sale de celui-ci.

Par contre, il est aussi très porté sur l’alcool. Si, il sait s'amuser et profiter, mais surtout faire son homme viril, même ivre, il ne pourra jamais conclure avec quelqu'un. Il ne désire qu'une personne en soi.

C'est quelqu'un de douer pour devenir transparent aux yeux des autres, telle une ombre, il peut se déplacer d'un point A à Z sans qu'on le remarque. Sans parler qu'il sait étonnamment bien crocheter les serrures.

Sinon mine de rien il est assez gentil, même si parfois il peut devenir violent, cela sera en majorité pour aider. Il sait que c'est dur de ne pas avoir de l'aide quand on en a besoin, alors il n'hésite pas. Mais la plupart du temps ne vous trompez pas... Peut-être que c'est pour servir son propre intérêt.

C'est un homme qui recherche juste de l'affection, il est malade mentalement et ne veut que du bonheur... Mais à quel prix ?
Pouvoir

Je suis un humain, je n'ai donc aucun pouvoir, sauf si une érection de plus de 3 heures est un super pouvoir.
Histoire

J'ai oui une histoire, une vie, un passé, un présent et un futur. J'ai, moi aussi, eu des hauts et des bas, pourtant, c'est comme si le passé n’avait jamais existé, comme si tout n’avait plus d'importance. J'ai trouvé mon avenir, je veux l'obtenir pour enfin connaître le bonheur.

Je ne ressens rien, depuis tout petit c'est comme cela, je fais semblant. On m’a souvent pris pour quelqu'un de faux, de pas honnête ni chaleureux... Car, je ne sais même pas la signification de ces mots.
Ma mère me disait souvent que mon père était une personne incroyable, qu'elle n'aimait que lui. Elle le voyait en moi, mon père. Elle prit d'ailleurs quand j'étais tout jeune la formule Dïstoriel, je me souviens encore de ces images, elle devant un miroir, caressant son corps d'homme... Le physique qu'avait mon père.

Ma mère était malade, c’était une obsession, quelque chose de pourri qui la rongeait de l’intérieur. La seule émotion que j'ai connue de ma jeunesse... Elle me terrifiait.

Ma mère me répétait aussi très souvent de ne jamais entrer dans la pièce au fond de la cave. C'était une grande porte très lourde, tellement épaisse que même un. Armadïel ne pouvait la fissurer.

Ce n'est qu’à l'adolescence, que j'ai osé entrer dans cette pièce. Je rentrai de mes cours généraux, personne n’était à la maison. Mais un bruit étrange survenait du sous-sol. Diantre ! Rien qu'à m'en souvenir, j'ai eu froid dans le dos ! J'imaginais que ma mère fessait d'étrange chose en bas. Mais étrangement je suis descendu ce jour-là, mais personne n’était là, cependant la porte était ouverte, qu'est-ce que j’ai fait ? Je suis entré dans la pièce.

Une caméra d'un côté, une chaise avec un corps pourri assis dessus. Je n’ai pas réagi sur le coup, l'odeur ne me dérangeait pas, car la cave sentait comme cela depuis un moment, j'ai fouillé les poches du cadavre pour vérifier son identité... Oui, c'est mon père, qui devait être mort depuis plus longtemps en plus de cela. J'ai ensuite pris la caméra pour regarder ce qu'elle avait filmé, j'ai vu certaines choses que j'aurais aimé ne jamais connaître, mon père était séquestré depuis des années dans cette pièce. Ma mère, elle le nourrissait, le lavait, abusait de lui et lui cassait les membres s’il tentait de fuir.

Ma mère ne m'a apporté aucunement de l'affection, car je n'étais pas mon père, mais je comprenais ce qu'elle fessait dans cette cave... Pourtant depuis quelques années elle commença à me parler plus souvent, j'aimais cette attention. Alors, je n’ai rien dit et caché la caméra, mais ma mère commença à être trop tactile avec moi. Elle m’appelait plus par mon prénom, maintenant qu'elle avait empoisonné mon père s'était à mon tour.
Elle lui avait tout volé, jusqu'à son nom de famille, je ne suis qu’à ses yeux, son portrait craché. J'ai vécu un enfer dans ses griffes, pourquoi ne voyait-elle pas le petit garçon qu'elle avait vu grandir ?

Elle a tellement abusé qu'elle eut un autre bébé, mais quand la milice est arrivée, me libérant de son emprise, son enfant lui fut pris. Je n'éprouvai rien, j'étais encore plus vide que par le passé. Avant de se faire embarquer, elle me marqua à jamais, elle prit un couteau de boucher qu'elle avait caché sous le plancher pour me couper la main gauche.

Je suis resté longtemps à l'hôpital sous surveillance, ma main étant introuvable, ils ont dû me donner une prothèse. Cela éveilla en moi une sorte de "joie", car j'avais l'impression d'être un pirate. Je crois que cela m'amusait comme situation, sincèrement. Les médecins me trouvaient peu normal, j'ai été suivie d'un psychiatre et un psychologue, tous ont cru à mon stratagème, j'ai fini assez vite de prendre des médicaments. Mais entre nous je ne les ai jamais pris.

J'ai appris plusieurs choses, l'enfant de ma mère fut placé dans un foyer, ma mère, elle fut envoyée dans l'île pénitentiaire. Elle aurait dû partie dans un asile, mais son côté manipulateur fut révélé et ils ont jugé bon de l'envoyer là-bas. Le temps passa.


Ma vie n’était que peur, je ne connaissais que cette émotion, mais tout bascula. Un jour, alors que je cherchais une chemise blanche pour une soirée à mon travail peu convenable. Je m'étais retourné pour aller aux cabines d'essayage et je me suis cogné contre un homme. Le contact m’a réveillé en soi. Je l'ai regardé en m'excusant. Mon âme vivait, je ressentais tellement de nouvelle chose, qu’est-ce que c'est que cette... Chaleur ? Face à cet homme torse nu qui cherchait un autre vêtement, je ne pus détacher mon regard. J'ai commencé à le suivre, l'espionner, noter sa vie entière. Je suis tombé amoureux de lui, il me rend humain, je suis empli d'émotions nouvelles. Mais mon obsession pour lui ressemblait à celle de ma mère, la peur resurgit. J'ai fini par prendre les choses en main, l'élue de mon cœur va m'aider, et il m’aimera... Qu'il le veuille ou non.
Aujourd'hui, j'entre dans le bureau de mon nouveau psy, je suis nerveux, pour la première fois de ma vie. Mais j'ai fini par entrer :


"Bonjour Monsieur Grey."

A suivre.
CODAGE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» pour les amoureux de jardin
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» ballade en... hum... amoureux? [pv Lou]
» Le soldat amoureux {TERMINER}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Story Of Dream Test :: Exp Darwin-